Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 15:04

Alors que l’industrie de la fourrure est décriée pour ses méthodes barbares et que l'on retrouve les dérivés de cette souffrance animale dans la mode, y compris dans le prêt-à-porter, la Fondation 30 Millions d’Amis appelle à la responsabilité des consommateurs dans leurs achats de vêtements et accessoires.

Le samedi 10 janvier 2015 se tiendra la Journée Sans Fourrure

La fourrure fait un retour remarqué sur les podiums, notamment depuis 2013 et s'expose fièrement dans les vitrines de boutiques de luxe, mais également dans les enseignes de prêt-à-porter. Or plus de 60 millions d’animaux sont tués chaque année pour alimenter cette industrie. Des lapins aux chinchillas en passant par les renards et les visons, ils sont des milliers à être exploités et tués dans les conditions les plus sordides au nom de la mode et des tendances.

En 2012, l’émission 30 Millions d’Amis avait enquêté pendant plusieurs mois sur les élevages d’animaux destinés à alimenter cette industrie, dont certains sont situés sur le sol français, et dans lesquels des animaux blessés et mutilés attendaient d’être dépecés dans des cages exiguës.

La confection des vêtements mais aussi d’accessoires - cols, gants, bottes et chapeaux - est synonyme du massacre, à grande échelle, de ces millions d’animaux. « Bien qu’il n’y ait pas d’études précises, on estime qu'environ 80 % de la fourrure est vendue sous forme d'accessoires. Les longs manteaux en fourrure se faisant de plus en plus rares, la plupart de la fourrure est aujourd'hui commercialisée sous forme de sacs, chaussures ou écharpes, ou par touches, comme les cols, les bordures ou les poignets de manteaux » indique Olivier Rafin, membre de l’association Fourrure Torture. Or pour réaliser un col en lapin « il faut généralement de 2 à 4 animaux » explique Olivier.

LA VRAIE PARFOIS MOINS CHÈRE QUE LA FAUSSE FOURRURE

Face à ce phénomène qui suscite l’indignation des protecteurs des animaux, de nombreuses marques ont récemment annoncé la fin de la commercialisation des articles en vraie fourrure, à l’instar de Kookaï ou Zapa, qui ont arrêté leur fabrication en 2014. Car des alternatives existent. Dans une note interne rendue publique par le collectif, la marque de prêt à porter Kookaï précise : « Sensibilisée par la mobilisation de certaines de ses clientes l'hiver dernier, Kookaï a entendu ce message et a pris la décision de remplacer, dès cet hiver 2014, toutes ses pièces de fourrure animale par une alternative de qualité Premium : l’Ecofur ». Une tendance confirmée par Olivier Rafin : « Beaucoup de marques s'engagent à ne plus commercialiser de fourrure. Parmi ces enseignes, il y a C&A, H&M, Zara, La Redoute, Promod, Pimkie, Caroll ou encore Etam... » poursuit-il.


80%
de la fourrure
est vendue sous forme d'accessoires : sacs, chaussures ou écharpes, ou par touches, comme les cols, les bordures ou les poignets de manteaux.

La fourrure synthétique, de plus en plus utilisée, est ainsi garantie sans torture... Mais les industriels jouent sur une idée fausse pour écouler leurs stocks : « Les fourreurs ont pour cible le grand public et notamment une clientèle jeune. Le fait de mettre des touches de fourrure a moins d'impact sur le prix des vêtements. Et il faut savoir que la fourrure provenant d'animaux est parfois moins chère que la fausse fourrure, ce qui trompe de nombreux acheteurs » explique le jeune homme. Ainsi, des enseignes très célèbres persisteraient dans le choix de la cruauté, contribuant à un véritable massacre des animaux dits à fourrure. Parmi elles, Aigle, Comptoir des Cotonniers, Chevignon, Gérard Darel...

UNE JOURNÉE SANS FOURRURE

La Fondation 30 Millions d’Amis lance un appel à la responsabilité de chacun en cette période de cadeaux et d’achats. Les associations de protection des animaux demandent également un étiquetage détaillé précisant les noms scientifique et vulgarisé des espèces animales employées, le pays d'élevage et la méthode de mise à mort (gazage, électrocution...) afin de montrer le véritable visage de cette industrie cruelle.
Le samedi 10 janvier 2015 se tiendra la Journée Sans Fourrure : une journée d’action annuelle, qui tombe le premier samedi des soldes d’hiver, jour où les ventes de prêt-à-porter atteignent des records. Lancée en 2007, cette journée est une occasion de montrer l’opposition grandissante face à ce commerce basé sur l’exploitation des animaux à fourrure. Plus de renseignements sur www.fourrure-torture.com

Partager cet article

Repost 0
Published by apprenons les animaux
commenter cet article

commentaires

plomberie paris 17/02/2015 13:37

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Accueil

  • : Le blog de apprenons les animaux
  • : apprenons les animaux association de Saint andré de Sangonis stérilisation chats errants, information et protection animale.
  • Contact