Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 10:31

« APPRENONS LES ANIMAUX » cherche un terrain.

 

 AG 2012

 

L’assemblée générale d’APPRENONS LES ANIMAUX s’est tenue samedi 23 Juin à la salle polyvalente.


Après que les buts de l’association, qui sont la stérilisation des chats errants, la protection et la sensibilisation à la cause animale, aient été rappelés, le bilan des actions de l’année écoulée et les actions en cours a été exposé.

 

L’association qui enregistre 97 adhérents, a procédé à 45 stérilisations, pour 3/4 des femelles, certaines en gestation, sans aucune subvention de la mairie, et 12 chatons ont pu être placés.

Il est donc très important de pérenniser les dons des adhérents, qui de surcroît, ouvrent droit à une réduction d'impôt.

 

Le montant des adhésions n'a pas été modifié et est toujours de 10 € pour les adultes et 5 € pour les enfants.

Un appel est lancé en ce milieu d'année, alors que les finances sont particulièrement basses (moins de 300€), et que des factures de stérilisation ne sont pas encore payées.

Si ces stérilisations ont porté leurs fruits, quelques zones demeurent sensibles, notamment la Parage Basse, où une action systématique et permanente doit être menée avec l’aide de tous les habitants de ce quartier.

 

La mise en place de familles d’accueil permet désormais d’héberger les chatons qui sont en cours de socialisation, et rend possible quelques prises en pension pour les vacances. 

 

Concernant la défense animale, la réserve sur la LERGUE n'a pas avancé en 2011 sur Saint André (*), mais au niveau intercommunal, un état des lieux a été réalisé; les berges ont été décrétées zone sensible, et un vaste programme d'entretien et de restauration est en cours.

Il reste à espérer que les choses avancent rapidement.

 

Gabriel GAY notait toutefois que des débroussaillages, réalisés par des associations non averties, pouvaient être nocifs, avec un raclage trop au ras des berges détruisant les nids oiseaux cavernicoles, ou la ripiscilve  des poissons. 

 

Concernant l’information animale, la participation d’APPRENONS LES ANIMAUX aux différentes manifestations, la dernière en date étant la foire exposition de GIGNAC, a permis de constater le vif intérêt du public pour les conditions d’élevage des animaux de batterie, et pour l’éducation canine.

 

Il est important de sensibiliser les jeunes à la nature et aux animaux. AA souhaiterait être associée à l'information sur l’alimentation et l'agriculture bio que diffusent la mairie et les centres éducatifs, afin d'y parler de leurs corollaires indissociables: les modes d’élevage et la connaissance des animaux.

 

Des articles ont été diffusés dans le Midi Libre, grâce à la gentillesse de Michel SULIK, qui a transmis à chaque fois les informations qu'on lui communiquait en les illustrant de ses photos.

Ont ainsi été publiés des articles sur la stérilisation des chats, la chasse sur les oiseaux migrateurs, l’aide à apporter aux oiseaux en période de gel, soit un article tous les deux mois.

 

Une campagne d'affichage, entièrement financée par AA, et avec la photo d'Emmanuelle BONZAMMI, a été placée, avec l’accord de la mairie, sur les panneaux d'entrée et de sortie du village pour sensibiliser au  fléau  des déjections canines.

 

Des actions voient le jour avec la défense de la biodiversité : ainsi la mairie expérimente dans un quartier une zone sans éclairage de nuit, ce qui permet, outre les économies d’énergie, la protection des oiseaux : les lumières urbaines sont pour les oiseaux la première cause de mortalité avant les insecticides !

 

AA a donné l’alerte pour préserver une colonie de guêpiers qui se sont fixés à la ZAC du Puech en cours de construction, près du collège: des buttes de nidification vont être édifiées, après concertation avec la mairie, l’aménageur et la LPO.

 

L’assemblée a permis de rappeler que des gestes simples permettent de préserver la nature:

- ne pas enlever systématiquement des troncs morts, véritables garde-manger des oiseaux ,

- ne pas tailler les arbres en mai/juin qui est la période de nidification, 

- conserver des interstices dans les façades lors de leur ravalement pour permettre le nichage d’hirondelles et martinets, 

- et bien sur, ne pas déverser ses ordures n’importe où!…

Un peu d’information et un peu de bonne volonté de chacun, et c’est la vie pour les hommes et les bêtes qui s’en trouvera améliorée, a conclu la présidente, avant de lancer un appel pour la recherche d’un terrain d’environ 2 hectares éloigné des habitations, destiné à la création d'un  refuge

Si vous connaissez quelqu’un qui a une parcelle dont il n’a pas l’utilité et qu’il souhaite céder, si l'aventure du refuge vous tente, n’hésitez pas à contacter l’association !

 

(*) rappel sur la réserve de la Lergue:

Les rivières de la Lergue et l’Herault et leurs rives constituent des zones privilégiées pour les oiseaux qui s’y abreuvent lors de leurs passages migrateurs ou y nidifient.Tout un éco-système de poissons, de batraciens et d’insectes vit dans ces sites.Or, ces terres sont actuellement des zones de chasse, et des carrières y sont implantées (CARABOTTES, côté POUZOLS),  ou sont en passe d’y être implantées (CAMBOUS, côté BRIGNAC).

AA a demandé aux Maires de SAS, BRIGNAC et POUZOLS de préserver les berges qui sont proches des carrières pour sauvegarder la biodiversité, et de créer une réserve d’oiseaux intercommunale de plusieurs dizaines d’hectares le long des rives de la Lergue.

Sur CAMBOUS, des vignes ont déjà été  mises en réserve naturelle par le Domaine de la CROIX CHAPTAL, et M.PACAUD se proposait de créer une cuvée spéciale « La Reserve », avec vignette explicative de l’action, et reversement d’un pourcentage au centre de soins de la LPPO de Villeveyrac.

Reste un petit bois au bord de la Lergue, où se concentrent tous les chasseurs qui chassent au poste les oiseaux migrateurs. AA  a demandé à la LPO de faire l’inventaire des espèces d’oiseaux sur la zone, puis a obtenu la tenue d’une réunion en septembre 2009 de l’adjoint à l’urbanisme de la mairie de SAS avec la LPO.

La mairie a reconnu la nécessité d’étendre la réserve initiée par le Domaine de la CROIX CHAPTAL et une action coordonnée suivante a été proposée. Elle a acquis en 2010 les parcelles stratégiques avec une subvention du conseil général afin de les mettre en ENS(espace naturel sensible), dans le cadre des projets Valcordia et Natura 2000, afin de procéder à une extension avec la réserve actuelle de M.PACAUD .

En contrepartie de cette extension de réserve pour le petit gibier, la réserve de M.PACAUD deviendrait autorisée à la chasse du grand gibier (sangliers).Le maire de BRIGNAC avait également donné son accord de principe pour mettre en réserve les rives de la rive opposée de la Lergue.

L’opposition des chasseurs à ce projet ayant été très forte, la mise en réserve a été ajournée provisoirement.

Les actions initiées autour du projet ont du être également reportées :la création en cours de la  une cuvée spéciale « La Reserve » de la CROIX CHAPTAL, avec vignette explicative de l’action, et reversement d’un pourcentage au centre de soins de la LPPO de Villeveyrac, et les journées « découverte et initiation de la flore et de la faune » des enfants des centres aérés     

 


...Et n'oubliez pas de faire lire le panneau à vos chiens!......

 

eduquez vos maitres

 

 

Repost 0
Published by apprenons les animaux - dans QUI SOMMES-NOUS
commenter cet article

Accueil

  • : Le blog de apprenons les animaux
  • : apprenons les animaux association de Saint andré de Sangonis stérilisation chats errants, information et protection animale.
  • Contact